Valeurs

« Vivre, ce n’est pas attendre que l’orage passe,
vivre, c’est apprendre à danser sous la pluie »
Sénèque, 1er siècle après JC

La solidarité nationale en santé.

Les fondateurs et les membres de La Fabrique de la Santé partagent les mêmes convictions citoyennes relatives à la santé.

La nécessité de renforcer la solidarité nationale en santé, selon l’esprit des pères fondateurs de l’Assurance-maladie nationale, est la pierre angulaire de ces convictions.

Nous définissons la solidarité nationale en santé selon deux principes :
> le principe de solidarité assuré par l’assurance maladie nationale garantissant la double solidarité des bien-portants avec les malades et des plus riches avec les moins riches.
> le principe d’égalité dans l’accès aux dispositifs de promotion de la santé et aux soins d’excellence, sans exclusion possible ni pour des motifs d’âge ou de pathologies, ni pour des motifs territoriaux, sociaux ou financiers.

Nos convictions.

La solidarité au service de la cohésion sociale

Nous croyons dans la nécessité de la solidarité nationale en santé parce qu’elle permet aux Français non seulement d’accéder au meilleur niveau de santé, mais aussi de maintenir la cohésion sociale et nationale, plus que jamais nécessaire.

La santé est transverse à toutes les activités humaines

Nous croyons que le système de santé est une partie du projet collectif des français parce que les questions de santé traversent toutes les activités humaines.
Nous croyons donc que le système de santé de notre pays ne peut pas être pensé indépendamment de tout autre secteur d’activité et ne peut pas être piloté indépendamment de tout autre politique publique.

La responsabilité de tous

Puisqu’il s’agit d’une aspiration essentielle de chaque français et d’une aspiration collective de la Nation qui trouve souvent son expression à l’échelon de territoires de vie, nous croyons aussi que la politique de santé ne peut pas être conduite uniquement par l’Etat.

Trois conditions d’excellence

Enfin, nous croyons que pour atteindre le meilleur niveau d’excellence pour la promotion de la santé et pour les soins et la meilleure protection sociale solidaire contre le risque maladie, notre pays doit réunir trois conditions clés :
> La considération pour les besoins exprimés par les acteurs du système, en premier lieu les patients et les professionnels,
> L’optimisation des organisations et des coûts, en particulier avec le soutien aux innovations
> La responsabilisation des acteurs, en particulier celle des décideurs administratifs et médicaux.