Fondateurs

Mathias Wargon

Lire son blog

54 ans.
Médecin urgentiste, il dirige le service des urgences SMUR de l’hôpital de St Denis depuis fin 2017, après avoir été chef de service d’un hôpital privé (ESPIC) participant au service public pendant 7 ans. Il a occupé des fonctions d’adjoint de chef de service à l’hôpital Avicenne, puis a travaillé aux urgences de Bichat où il a participé à la réorganisation du service. Il est membre du conseil pédagogique du diplôme universitaire d’organisation, management et qualité des services d’urgences.

Titulaire d’une thèse de science sur la prédiction et la simulation des flux aux urgences, il a été coordinateur de la Commission Experts urgences de l’ARS Ile-de-France, avant d’être nommé Directeur de l’observatoire régional des soins non programmés d’Ile-de-France. 

Mathias Wargon est membre de la société française de médecine d’urgence. Il en a été trésorier.

« Plus de monde dans le bordel, c’est du bordel avec plus de monde »

Ses mots clés :
#Service public
#Organisation
#Endurance

Guillaume Wasmer

44 ans.
Il est diplômé de l’institut d’études politiques de Strasbourg et de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé publique.

Il a exercé les fonctions de Directeur de la politique médicale et de la recherche clinique au CHU de Saint Etienne, de Directeur des travaux au CHR d’Orléans.

Il est devenu en 2008 secrétaire général du GCS Etoile, regroupant 3 CHU et 2 centres de lutte contre le cancer dont l’objectif était de créer le Centre national d’hadronthérapie (technique innovante de radiothérapie, à la frontière de la santé, de la recherche et de l’industrie).

En 2011, il intègre la Fédération Hospitalière de France, en tant que délégué régional d’Ile de France, avec pour objectif de monter des stratégiques publiques de groupe et de représenter les 140 hôpitaux et EHPAD de la région.

En 2014, il est nommé directeur des hôpitaux de Juvisy, d’Orsay et de Longjumeau, qui seront gérés en direction commune, puis fusionnées, et institués en GHT. Il a monté un projet de nouvel établissement sur le plateau de Saclay, qui ouvrira ses portes en 2023.

Depuis 2019, il a intégré le groupe nehs comme Directeur marketing stratégique et projets santé. Issu de la Mutuelle Nationale des Hospitaliers, le groupe nehs regroupe une vingtaine de sociétés dans 3 secteurs : la banque, l’assurance et les services (services digitaux, industriels, médias, évènementiel, formation, conseil, etc).

Guillaume Wasmer a également été membre du bureau et du conseil d’administration de la FHF et secrétaire général du Syndicat des Managers Hospitaliers.

Il co-anime le module « management des établissements de santé » à Sciences po, participe à l’executive MBA de l’Université de Dauphine et à un module de formation pour les présidents de CME.

« Par ma culture, mon éducation, mon expérience, je crois beaucoup au service public de santé et à ses valeurs. Mais je suis un fervent défenseur d’un service public d’excellence, autonome, agile, capable de se réinventer et d’innover. On ne répondra pas aux défis de demain avec les idées et organisations d’hier. »

Ses mots clés :  
#ValeursSolidaires
#ServicePublicDeDemain
#LibertéAutonomie


Christophe Jacquinet

54 ans.
Après son 2ème cycle d’études médicales et un poste de faisant fonction d’interne en chirurgie orthopédique, il passe le concours de Sciences-Po Paris et suit un master 2 en gestion des systèmes de santé pour s’orienter dans la gestion de la santé.

À partir de 1994, au début du mouvement d’industrialisation et de concentration des activités de court séjour hospitalières privées, il commence par diriger des hôpitaux privés du groupe Générale de Santé et à partir de 1997 les activités MCO de ce groupe des régions Normandie et Bretagne.

Alors qu’il dirige la fondation Rothschild (12 établissements médico-sociaux), le gouvernement lui propose en 2009 de participer à la création des Agences Régionales de Santé (ARS). Il crée la nouvelle ARS de Picardie puis dirige celle de Rhône-Alpes, jusqu’en 2014.

Après ces 5 années dans la haute fonction publique, sous plusieurs gouvernements, il retourne dans le secteur privé avec l’envie de promouvoir l’innovation organisationnelle et son levier numérique.
Il préside alors Santéliance, cabinet de conseils aux dirigeants de la santé et l’Association de l’Innovation Organisationnelle en Santé (Ios), créée par Santéliance, CapGémini Consulting et MadisPhiléo.

Il co-fonde à partir de 2016 la start-up Doc&You. Sa plate-forme de e-santé et de fin-tech ResoDoc, développée en Tunisie, a été ouverte au Maroc et en Côte d’Ivoire avec le soutien du ministère des affaires étrangères français, pour permettre l’accès numérique aux soins et la mise en relation des médecins de ces deux pays d’Afrique francophone avec leurs confrères français.

Il rejoint début 2020 l’organisation Care Insight spécialisée dans l’innovation santé, en particulier numérique, comme directeur général délégué aux affaires publiques et il préside à ce titre le think tank Health & Tech. 

« Le management du système de santé au service de la solidarité dans l’accès aux soins, qu’une bonne gestion doit soutenir, est le fil conducteur de mon parcours professionnel. Qui aime la vie aime la santé ! Je suis tombé dans le système de santé dès mon plus jeune âge et je veux contribuer à ce que les patients et les professionnels ne perdent pas confiance en lui. »

Ses mots clés :
#InvestirDansLaSanté 
#MondeEnCommun 
#Mer